Jazz Chroniques et coups de cœur

Actualités du Jazz en région parisienne, chroniques CD et concerts, vidéos, standards en écoute sur ce blog 100 % jazz rédigé par un passionné !

samedi 22 mars 2008

Chronique concert & Photos - Dré Pallemaerts & Friends au Sunside

Dr__2_017J’avais loupé sa venue l’année dernière, juste à quelques jours prêts, et le passage de Dré Pallemaerts entouré de ses amis mercredi dernier au Sunside était donc la seconde chance, si ce n’est la dernière ! Il est vrai que l’univers de ce Pan Harmonie que je vous présentais y’à quelques jours avait réveillé en moi bien des sentiments et fut une des plus belles découvertes 2007 !

Se rendre également au Sunside ce soir là, c’était aussi assister à une soirée « all stars » en quelque  sorte avec quelques uns des grands musiciens de cette décennie qu’il n’est plus besoin de présenter, hormis Jozef Dumoulin que je ne connaissais pas avant de l’avoir croisé aux cotés de Dré Pallemaerts.

Placé au premier rang comme un pacha, j’attendais vivement cette soirée qui me rendait envieux et autant dire que je n’ai pas été déçu du voyage ! Tiens, « voyage », voilà tout à fait ce que nous ont proposé ce soir là les 5 musiciens réunis sur la petite scène du Sunside !

La part belle de la soirée était bien évidemment réservée à l’opus du batteur et à ses compositions personnelles avec toutefois quelques petites escapades chez Thelonious Monk et un petit clin d’œil à Joni Mitchell avec un «  God Must Boogie man » des plus exquis !

Dr__3

On peut dire que l’on a retrouvé ce soir là, tous les ingrédients qui font de « Pan Harmonie » une réussite comme on aimerait en croiser plus souvent ! L’absence de contrebassiste n’est pas anodin puisque les structures sont ici comme fondues entre elle, les introduction sous les doigts magiques de Jozef Dumoulin faisant comme apparaître un horizon brumeux qui petit à petit se dévoile pour laisser place à des éclaircies dont s’emparent avec brio les solistes.

Dr__2 Mark Turner possède ce son qui vient de loin, il est tout sauf l’archétype du saxophoniste qui nous démontre qu’il est le premier de la classe en mettant en avant une sonorité ravageuse, mais viens plutôt avec modestie nous dévoiler une intimité fort séduisante, toute en retenue avec un travail du son très personnel. J’aime beaucoup le son de Stéphane Belmondo qui démontre avec brio les qualités d’un vrai musicien, technique, retenue, musicalité, présence, assurément un des trompettistes à ne pas perdre de vue ! 
Bill Carrothers quant à lui possède une approche  élégante, un pianiste qui cherche la note juste et qui oublie alors les clichés et autre exercices de style dont il est si facile de s’emparer. Josef Dumoulin nous a offerts de magnifiques arrières plans et de belles toiles sonores sous les 88 touches de son Fender Rhodes que les effets, utilisés avec gout ont su mettre en valeur. Beaucoup de minutie dans le jeu du pianiste dont l’approche n’est pas sans me rappeler Dré Pallemaerts avec un travail très axé sur l’instant, comme si chaque seconde était déterminante et un musicien que j’ai envie de suivre de plus près ! Quand au chef de Band Dré Pallemaerts il a confirmé sa réputation, un drummer très attentif, un musicien qui fait chanter ses futs avec un souci constant de la forme et des couleurs. A chaque instant, à chaque seconde on sent le batteur sur le qui-vive, en recherche constante, un musicien qui privilégie autant la forme que le fond et qui semble mettre en évidence que rien n’est acquis, tout se gagne. Indéniablement, il a gagné mercredi soir toute mon admiration et je reste alors plutôt impatient et curieux de découvrir ce qu’il nous réservera dans les années à venir !

Dr__030Au final, on pourra dire que la formation a su démontrer mercredi soir une implication magnifique et un son d’ensemble vraiment personnel avec un jazz qui sort finalement des sentiers battus, pas du hard bop, pas du free, pas du jazz traditionnel et encore moins un jazz qu'on appelerait fusion mais un jazz ambitieux à travers une musique que la personnalité des musiciens ont fait naitre sur les planches du Sunside que j’étais ravis de retrouver après 3 mois, que l’abstinence de concerts avait rendu bien tristes !

Le Sunside nous conviait à un voyage psychédélique, finalement, il n'était pas loin de la vérité !

Merci à Dré Pallemaerts et à ses amis pour cette superbe soirée !

Signature_Jazz_Chroniques_et_coups_de_coeur_2

Tags : , , , ,
Posté par Z et le Jazz à 15:00 - Chroniques Concerts - Permalien [#]