Jazz Chroniques et coups de cœur

Actualités du Jazz en région parisienne, chroniques CD et concerts, vidéos, standards en écoute sur ce blog 100 % jazz rédigé par un passionné !

lundi 16 juillet 2007

Chroniques concerts - Dave Holland Quintet au parc floral le samedi 14 juillet 2007

01

Le Dave Holland quintet visiblement très attendu nous a offert un concert des plus magnifique !
Au sein d’une formation originale puisque le piano et la trompette, instruments d’un quintet classique ont été remplacés par un vibraphone et un trombone, permettant ainsi à l’ensemble de se démarquer, Dave Holland a confirmé que son quintet restait une des formation les plus intéressante de ces dernières années, tant pour la cohésion du groupe que pour le répertoire proposé qui fait honneur au jazz actuel.

Animé d’un groove exceptionnel et d’un lyrisme rarement rencontré sur l’instrument, Dave Holland demeure un musicien très actif sur la scène internationale de ces 20 dernières années. Que de classe pour cet ancien compagnon de route de Miles Davis qui nous offre à chaque prestation scénique une leçon de musique a travers l’instrument qu’il métrise avec une poésie qui force le respect.

Accompagné des musiciens qui  l’entourent depuis quelques années, hormis le batteur Nate Smith qui a remplacé Billy Kilson, le quintet a démontré une fougue et une verve des plus ravageuse ! Dès les premières minutes la machine est lancée et le groupe nous frappe de part l’implication émotionnelle des musiciens, on comprend rapidement que l’on va avoir le droit à un concert au sommet avec des musiciens dont la verve est au rendez-vous !

Chris Potter et Robin Eubanks dont la réputation n’est plus à signaler nous ont offert des solos aussi saisissants les uns que les autres, animés tout deux d’une fougue ahurissante qui les ont rendus particulièrement déchainés au cours de cette session live !
Chaque solo était un réel feu d’artifice, un pur moment de bonheur pour nos oreilles séduites par la musicalité de ces interprètes hors pair qui ont démontrés dès le premier morceau une implication spectaculaire.
Chris Potter, incisif, ravageur,  au sommet et son art et Robin Eubanks, généreux, conteur d’histoires, un musicien qui chante indéniablement sur l’instrument.  Steve Nelson au vibraphone et xylophone  qui cultive un jeu créatif et moderne, n'a pas hésité à prendre des risques et m'a rappelé sa brillante participation sur le disque "Rhythm of the Earth" de Jackie McLean !
Quant au nouveau batteur de la formation, Nate Smith, il a propulsé le groupe avec brio et Dave Holland semblait heureux de sa dernière recrue avec laquelle il partageait une réelle complicité, allant à la fin du concert lui adresser une poignée de mains  significative de son engouement !

Effectivement, le concert du quintet était le grand moment de l'après midi !

En sus, je vous invite à rendre visite à "FrançoisR" qui a fait de superbes croquis durant le concert.

 

Signature_Jazz_Chroniques_et_coups_de_coeur_2

Posté par Z et le Jazz à 21:17 - Chroniques Concerts - Permalien [#]